Les objets s’adaptent à l’énergie solaire

Après l’évolution des stockages d’énergies, la PME française Sunpartener Technologies a développée un système de recharge solaire pour les objets du quotidien.

En effet, Ludovic Deblois, président et cofondateur de la PME, pense à l’avenir de demain notamment l’environnement : « On apporte de l’énergie à des produits, pour y ajouter de nouvelles fonctionnalités et les rendre autonomes ou partiellement autonomes. »
Entreprise de 53 salariés, Sunpartener Technologies a déjà déposé environ 120 brevets depuis 2008 et a pour objectifs d’augmenter l’effectif et son chiffre d’affaires.

Différentes technologies d’objets

Autres que les 120 brevets déposés, l’entreprise délivre ses techniques sous forme de licences aux constructeurs et ainsi  ces derniers intégreront l’innovation dans leurs produits.
Une technologie de smartphone a été déployée, appelée Wysips Crystal . Ce dernier est composé, dans l’écran, d’un système de capteurs solaires photovoltaïque et des accords commerciaux ont été récemment signés au Japon. Grâce à cette innovation, le gain sera de deux à quatre minutes de communication pour dix minutes au soleil et de plus elle permettra de compenser l’écoute de musique.
Une autre technologie a été développée, une montre sans pile. En effet, un accord de licence avec une marque a permis de prévoir les premiers modèles qui sortiront début 2016. Cette montre connectée fonctionne à l’énergie solaire et donc donner l’heure sans utilisation de pile.
D’autres nouveautés sont exposées, notamment le premier panneau déroulant en autoconsommation d’énergie ou encore un store pour hublot d’avion qui permet, lorsque le rayonnement éblouit le voyageur, de produire de l’électricité pour recharger les objets. Cette dernière innovation permet aussi de limiter l’appel de puissance électrique dans l’avion et ainsi approuve l’économie d’énergie.

Projets de Sunpartener Technologies

L’entreprise spécialisée dans les composants photovoltaïques a pour but d’avoir un effectif de 80 personnes en 2016, de multiplier ses bureaux dans le monde et d’augmenter son chiffre d’affaires.
D’autres projets sont prévus, comme l’exploitation de l’énergie solaire dans les secteurs transports, automobile ou encore bâtiment.



Laisser un commentaire