Économie d’énergie : fermeture des meubles frigorifiques de vente

En France, il y a 700 km de meubles frigorifiques de vente à température positive installés dans les magasins alimentaires.

En moyenne, un supermarché est équipé de 50 mètres linéaires de meubles frigorifiques positifs, un hypermarché de près de 200 mètres linéaires et l’on trouve au moins un meuble frigorifique dans chaque magasin de proximité. Si les magasins ont progressivement fermé les meubles à température négative, destinés aux produits surgelés, les meubles frigorifiques positifs sont encore ouverts pour des raisons d’usage commercial et du fait des coûts d’investissement induits.

Pourquoi fermer les meubles frigorifiques ?

Le froid commercial est le poste de dépense énergétique le plus important d’une grande surface alimentaire, représentant en moyenne 40 % de la consommation totale d’énergie. La mise en place de portes sur les meubles frigorifiques de vente positifs permet de baisser de 20% de la consommation énergétique annuelle des supermarchés et des hypermarchés (selon ADEME) et d’améliorer le confort des clients et des employés, en évitant la sensation de froid dans les rayons. Les portes en double vitrage permettent une réduction de la consommation d’énergie du meuble frigorifique de l’ordre de 50%. Les portes en vitrage simple permettent de faire environ 20% d’économies d’énergie.

La fermeture de 75 % des meubles frigorifiques d’ici 2020 permettra, au total, d’économiser, 2,2 TWh chaque année, soit la consommation annuelle de 500 000 habitants.

Quels gains ?

Comparons le gain économique entre les deux solutions suivantes (de même puissance) :

  • Meuble commercial froid positif ouvert
  • Meuble commercial froid positif fermé double vitrage

Economies d’énergie : En optant pour l’installation de portes double vitrage, une gain de 4150 kWh par an et par mètre linéaire de meuble, soit l’équivalent de 290 € .
Soit à l’échelle nationale une économie d’énergie pouvant atteindre les 203 M€/an.

Un engagement volontaire, collectif et ambitieux

A travers la signature d’une convention entre le ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, du Transport et du Logement et la Fédération des entreprises du Commerces et de la Distribution, les enseignes de la distribution alimentaire s’engagent à installer des portes sur les meubles frigorifiques de vente dans tous les projets de réouverture ou de construction de magasin qui représentent chaque année 1200 chantiers environ.
D’ici à 2020, 75 % des meubles frigorifiques de vente devront être progressivement fermés.
Sur la période 2012-2020, cet engagement produira au total 11 TWh d’économie d’énergie.

Chute du chiffre d’affaire ?

Ouvrir une porte pour se saisir d’un pack de yaourts ou d’un fromage frai, voilà la gestuelle à laquelle le public va devoir s’habituer dans les rayons frais. Crainte de perte de chiffre d’affaires avec des produits moins accessibles, merchandising produits à adapter, perte de productivité lors de la mise en place des produits, surcoût d’investissement…
Si l’achat de yaourts ou de jambon nécessitera deux gestes supplémentaires, plus besoin, en revanche, de remettre son pull ou son écharpe en arrivant au rayon frais. Cela ajoute du confort, pour les gens qui y travaillent et pour les consommateurs.

Une demande de formation froid exponentielle

Cet engagement commun aux enseignes de la distribution alimentaire crée un signal fort sur le marché de l’offre : les entreprises industrielles européennes qui fournissent ces meubles vont investir à leur tour pour améliorer leurs capacités de production et développer de nouvelles solutions au meilleur prix.
Ces mêmes entreprises industrielles chercheront des talents,  à la pointe des nouvelles technologies.
Et comment gagner ces compétences ? En passant par des formations de qualité : Formation IFFEN – Froid commercial
 



Laisser un commentaire