Accord de Paris : M. Trump se met le monde à dos

195 pays du monde s’étaient engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2025 afin de limiter la hausse de la température mondiale en deçà de 2°C.
Mais le président fraîchement élu, Donald Trump, a annoncé la sortie des Etats-Unis de l’accord de paris sur le climat. Une décision qui a fait écho à travers la planète, même si cette décision était prévisible de la part du président américain.
Le retrait des Etats-Unis aurait pu créer un effet domino. En effet, les Etats-Unis devaient aider financièrement les pays en voie de développement à investir dans les énergies renouvelables.
Mais cette décision a eu l’effet inverse, les pays du monde entier ont montré plus que jamais leur engagement dans la lutte contre le réchauffement climatique.
La Chine et l’UE notamment s’apprêtent à aller plus loin dans la limitation de leurs émissions de CO2 afin de combler le manque à gagner américain qui reste quand même le 2ème pollueur mondial.
Par ailleurs, les Etats de New York, Washington et de la Californie ont décrété une alliance pour le climat, ils sont déterminés à atteindre l’objectif américain de réduction de 26 à 28% des émissions de gaz à effet de serre.
Le retrait de Trump a finalement isolé les Etats-Unis du reste du monde mais a également crée un électrochoc positif chez les pays signataires mais aussi au sein des Etats-Unis.



Laisser un commentaire